À la chasse pour chasser

by réveillons

/
  • Immediate download of 11-track album in the high-quality format of your choice (MP3, FLAC, and more), plus unlimited mobile access using the free Bandcamp listening app.

     $10 CAD  or more

     

1.
2.
05:02
3.
04:32
4.
5.
6.
04:33
7.
8.
01:57
9.
03:25
10.
11.
04:22

credits

released 10 June 2013

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist
Track Name: Les Prunes
Par un samedi au soir m’en revenant de voir ma brune
Dans mon chemin rencontre un pommier chargé de prunes
Ture lure lure
Du bon vin pour les créatures
Du bon temps pour les jeunes gens

Dans mon chemin rencontre un pommier chargé de prunes

J’ai monté dans un arbre c’était pour en cueillir une

La vieille s’en aperçoit qu’il y avait un voleur de prunes

J’ai baissé mes culottes pour lui faire voir la lune

La vieille s’en aperçoit qu’il me pendait deux prunes

Ce n’est pas ça la vieille qu’on appelle des prunes

Ce sont les deux étoiles qui gouvernent la lune
Track Name: La chasse
M’en allant à la chasse, à la chasse pour chasser
À la chasse aux jeunes filles, quand on peut en trouver

Turlutte

À la chasse aux jeunes filles, quand on peut en trouver

J’en ai aperçu une, derrière une gerbe de blé

Je la prends, je l’emmène, et je la laisse aller

Quand elle fut sur ses côtes, elle se mit à chanter

Chantez pas tant la belle, je vous rattraperai

Soit en gardant vos vaches, vos blancs moutons l’été

Je ne garde pas de vaches, ni de moutons l’été

Je ne garde que ma mère qui est dans son lit, couchée

S’il vient un cavalier, oui je me marierai

La bouteille sur la table, les verres à nos côtés
Track Name: La femme du président
After a romantic interlude with none other than the president's wife, a sailor boasts about his adventures, not knowing that president is among those listening.


C’était la femme du président, qui s’amourachait d’un matelot
Elle lui a fait une collation qui dura trois jours et trois nuits

La belle donnez-moi mon congé, le vent est bon, il faut m’en aller
La belle lui donne deux beaux Louis d’or pour prendre un coup à sa santé
Il est temps d’apprendre à rire
Le bon vent se lève cette nuit

La belle lui donne deux beaux Louis d’or pour prendre un coup à sa santé

Le beau galant s’en va en dansant, le beau galant s’en va en chantant

Je vous dis que j'ai eu bien du plaisir avec la femme du président

Le président qui était là, qui entendait ce discours-là

Répète-moi donc mon bel ami ce que t’étais pour faire en attendant

Ce que je dis, je le dis souvent : après l’hiver c’est le printemps

Après les chaleurs de l’été les feuilles tombent du rosier
Track Name: Pour boire il faut vendre
Pour boire il faut vendre, pour boire il faut vendre
Le chapeau de ma blonde, le chapeau de ma blonde
Je l’ai vendu, vendu cinq sous, argent reçu, j’ai pris un coup
J’ai fait le fou, j’ai fait la culbute, j’ai perdu ma tuque…
Gai, gai, gai, ma mère, j’ai de l’argent pour boire

La robe de ma blonde

Les souliers de ma blonde

Les grands bas de ma blonde

Les dessous de ma blonde

J’ai vendu ma blonde
Track Name: Yes my dear
I went to the market mon p’tit panier sous mon bras
The first a girl I met was la fille d’un avocat
Yes my dear I guess vous ne m’aimez guère
My dear I love you, pis vous m’aimez pas du tout

She said what you got dans ce beau petit panier-là?

Je vends des oranges en achèteriez-vous pas

Give me two dozens pis le bonhomme te payera ça

I went to the kitchen pis le bonhomme était pas là

I go upstairs pis le bonhomme il était là

I gave him the dozens mais le bonhomme les voulait pas

Ah! Give me two dollars, pis achale-moi donc pas

No more business with la fille d’un avocat
Track Name: La Frisée
Par un lundi matin
Je m'étais mis en chemin
Pour aller voir la belle
Soudain je l’aperçue
Qui s’en allait au loin
À la course comme une mouche pas d’ailes
Et moi en voyant cela
Je m’écris oh là là oh là là
Prends soin de tes jambes ma petite frisée, étends ton cotillon
Car j’ai vu la rosée derrière ton jupon

Je la suivis de près
Sur la rue Parthenais
Je m’asseoya par terre
La belle fit un faux-pas
Elle me montra son bas
Et au-dessus de la jarretière

Quand la belle s’aperçu
Que je la suivais de près
Elle se mit en colère
Elle dit : «voyons mon gros,
Il faut ouvrir les yeux
Et aller devant le faire...»